Zoom sur le plan de relance de la formation par apprentissage

Zoom sur le plan de relance de la formation par apprentissage

Zoom sur le plan de relance de la formation par apprentissage

Muriel Pénicaud, ministre du travail, a annoncé ce 4 juin 2020 les premières mesures pour éviter une forte baisse du nombre d’apprentis à la rentrée prochaine. Voici le détail des informations qui ne manqueront pas d’intéresser les entreprises.

> Aide exceptionnelle à l’embauche d’apprentis, mise en place du 1er juillet 2020 au 28 février 2021.

D’un montant de 5 000 euros pour les apprentis mineurs et de 8 000 euros pour les majeurs, cette aide est valable pour toutes les embauches d’apprentis préparant un diplôme allant du CAP à la licence professionnelle. Les formations proposées par l’AFTEC sont donc directement concernées.

Cette aide n’est soumise à aucune autre condition pour les entreprises de moins de 250 salariés.
Sous conditions pour les plus de 250 salariés (la condition étant qu’elles atteignent leur obligation d’emploi de 5 % d’alternants dans leur effectif en 2021).

Les montants de l’aide ont été fixés de manière à ce qu’un apprenti jusqu’à 20 ans et jusqu’à la licence professionnelle ne représente aucun coût pour l’employeur, c’est-à-dire aucun salaire ni aucune contribution salariale. À partir de 21 ans, le coût est évalué à 175 euros par mois pour 150 heures de travail.

Un “coût quasi nul” pour une entreprise

Selon la ministre, l’idée est de faire en sorte que l’apprenti ne coûte rien. Avec cette somme, l’apprenti ne devrait représenter aucun coût jusqu’à ses 20 ans et une charge de 175 euros par mois pour 151 heures de travail au-delà.

Cette aide exceptionnelle va remplacer l’aide unique mise en place depuis la réforme de 2018, mais le circuit financier pour l’obtenir restera le même : son versement sera déclenché dès le contrat d’apprentissage signé.

Prolongation du délai de signature du contrat d’apprentissage

Pour les jeunes entrant en formation entre le 1er août et le 31 décembre 2020, un délai de 6 mois leur est accordé (contre 3 mois en temps normal) pour trouver une entreprise avec laquelle signer un contrat d’apprentissage.


+ d’informations sur travail-emploi.gouv.fr
+ d’informations sur le site de l’Étudiant